fbpx

Proposition d’achat et compromis de vente : voici deux étapes intéressantes avant de passer chez le notaire pour votre achat immobilier.

En effet, la plupart du temps, les vendeurs et les acheteurs négocient entre eux un prix pour le bien immobilier. Puis, il se donnent rendez-vous chez le notaire du vendeur afin de signer le compromis de vente ou la promesse de vente. Découvrez alors nos conseils avant de contractualiser votre vente immobilière.

1er conseil : Avoir son propre notaire

Notre premier conseil avant de signer l’achat de votre bien immobilier est le suivant : prenez votre notaire.

En effet, ce dernier sera à votre service exclusif et veillera, avec son confrère, à ce que la transaction immobilière se fasse dans les meilleures conditions pour vous. Surtout, si vous le questionnez, il vous conseillera le cas échéant sur les dispositions patrimoniales particulières à prendre dans le cadre de cet investissement immobilier. Et puis, n’oubliez pas que c’est vous qui prenez en charge les fameux « frais de notaire », alors autant en profiter pleinement.

2ème conseil : signer une proposition d’achat

Une proposition d’achat, ou offre d’achat, se rédige sur papier blanc. Tout d’abord, elle fait mention du nom et des coordonnées du vendeur et de l’acheteur. Puis elle décrit le bien objet de la transaction et précise son adresse. Enfin, elle indique le prix négocié entre les parties et chacune d’entre elles y appose sa signature en bas de page. Cette offre d’achat a plusieurs avantages :

  • En premier lieu, elle permet de bloquer un bien immobilier avec le vendeur sans attendre la signature du compromis qui parfois peut avoir lieu 2 voire 3 semaines plus tard.
  • Ensuite, la proposition d’achat permet de monter un dossier de crédit immobilier chez votre courtier préféré et de savoir rapidement si l’opération est possible. S’il y a accord, vous pourrez ensuite vous rendre au rendez-vous de signature du compromis de vente, l’esprit serein. En effet, vous aurez alors l’assurance que votre projet immobilier pourra se concrétiser.
  • Pour finir, cette offre d’achat évite d’engager des frais (un compromis de vente coûte en effet 400 € que le dossier aille au bout ou pas).

Actuellement, les critères bancaires s’étant durcis, si vous n’êtes pas sûr que votre dossier passe, l’offre d’achat apparait comme une solution pertinente.

Nous vous souhaitons une belle rentrée qui approche à grands pas !

Share This