Dans le domaine de la gestion locative, une des problématiques récurrentes concerne les soucis de gestion. Mais pour rentabiliser votre logement, connaissez-vous la solution des SCPI de rendement (Société Civile de Placement Immobilier de rendement) ?

Quel est l’avantage des SCPI de rendement ?

Vous êtes détenteur d’un patrimoine immobilier locatif. Mais vous avez de nombreux problèmes de gestion avec vos appartements (locataires difficiles, appartements vides, travaux à réaliser,…) ? Dans ce cas, pourquoi ne pas céder tout ou partie de vos biens (en tenant compte d’un éventuel impôt sur plus-value à payer). Et ainsi réinvestir les fonds dans de l’immobilier « mutualisé » ou pierre papier ?

En effet, en misant sur les SCPI de rendement (notamment celles investies dans des bureaux en France et en Europe), l’épargnant peut tabler sur le versement de revenus locatifs trimestriels. Pour information, en 2018, le taux de rendement annuel moyen des SCPI d’entreprise s’élevait à 4,35 % selon l’Aspim (Association française des sociétés de placement immobilier).

En complément, à compter de la souscription des parts, il faut compter un délai de 3 à 6 mois avant de commencer à percevoir les premiers revenus locatifs.

Avec ce placement collectif, il n’existe pas de crainte de vacance des lieux. En effet, le portefeuille compte plusieurs dizaines d’immeubles locatifs répartis dans différents secteurs et occupés par plusieurs locataires. De plus, avec la SCPI de rendement, on se déleste de la gestion locative. C’est en effet le gérant de la SCPI qui s’occupe de tout.

Toutefois, il existe un revers de la médaille. Cet investissement, comme tout investissement immobilier en général, ne s’envisage pas à court terme. Assurément, bien que la SCPI de rendement soit un placement liquide, sa détention doit s’envisager pour au moins 5 ans. Cet achat implique le paiement de frais d’acquisition (environ 10 %) qui doivent être amortis sur la durée.

Quant aux loyers perçus, ils sont imposés au titre des revenus fonciers. Une parade possible consiste à privilégier l’achat de SCPI éligibles à certains contrats d’assurance-vie. Cela permettra de bénéficier de la fiscalité plus douce de cette enveloppe. Attention, les SCPI entrent dans l’assiette de l’impôt sur la fortune immobilière.

Concrètement, quelle stratégie adopter aves les SCPI de rendement ?

Vous êtes plutôt jeune. Vous avez envie d’investir dans l’immobilier sans en subir les inconvénients mais n’avez pas de fonds devant vous. Alors ce véhicule peut-être une excellente alternative à l’immobilier direct. Vous pouvez tout à fait acquérir des parts de SCPI de rendement (30 000, 40 000, 50 000 ou 100000 €) et les financer par un emprunt bancaire. Actuellement, les taux sont très bas et ce type d’opération devient très intéressante financièrement ; en effet, sur 100 000 € vous allez percevoir 4350 € par an de loyer (taux moyen indiqué ci-dessus) soit 362 € / mois. Alors qu’il vous en coûtera en crédit environ 500 €, assurance comprise. Soit un effort d’épargne de seulement 138 € (169 € si on compte les TF). Dans le cadre d’un tel investissement immobilier et afin de réduire sa contribution, on s’attardera sur des SCPI avec les meilleurs rendements : beaucoup servent du 5.5% par an voire du 6%. Dans ce cas, l’écart tombera à 80 € net de TF pour être propriétaire de 100 000 € de SCPI qui délivreront à terme un complément de revenu pour sa retraite !

Share This