« Pourquoi ne demanderais-tu pas la renégociation de ton prêt immobilier ? » Voici une question que vous avez déjà sûrement entendu lors d’une conversation avec vos amis sur le sujet du crédit immobilier.

Définition de la renégociation de prêt immobilier

La renégociation d’un crédit immobilier s’effectue avec sa banque. Cela consiste à demander à l’établissement prêteur avec lequel un contrat a été signé, d’en modifier les conditions.

Concrètement, il s’agit de renégocier le taux appliqué lors de la souscription initiale du contrat. Avec la baisse constante des taux de prêt immobilier, nombre d’emprunteurs sont tentés de demander à appliquer un taux inférieur à celui qui avait été accordé initialement. Vous bénéficierez alors du meilleur taux immobilier pour votre contrat.

Toutefois, les organismes prêteurs ne sont pas toujours conciliants avec tous leurs clients. En effet, ils n’accordent pas les mêmes conditions de renégociation de prêt immobilier. Avec un excellent profil, il est possible de voir sa demande de renégociation de crédit acceptée. Les formalités sont relativement simples et consistent souvent à la signature d’un avenant, c’est-à-dire l’ajout d’une clause au contrat initial, qui reste donc valable. Néanmoins, pour les dossiers moins optimaux, les démarches risquent d’être fastidieuses et la réduction concédée risque d’être limitée. De plus, la banque n’a pas d’obligation à donner une suite favorable à une renégociation du crédit.

Les avantages d’une renégociation de prêt immobilier

Tout d’abord, en renégociant son crédit, le client reste dans sa banque ; ce qui est plus pratique.

Autre avantage : il n’aura pas à prendre en charge les frais liés à un rachat de prêt immobilier.

Les inconvénients liés à une renégociation de crédit immobilier

Le premier inconvénient dans cette démarche sera que la banque n’accordera pas les meilleures conditions de taux à la renégociation. En effet, dans son approche, elle déterminera son taux en tenant compte du coût que le client devrait supporter en faisant racheter son prêt dans une banque concurrente. D’autre part, elle ne touchera pas au contrat d’assurance en place. De ce fait, une renégociation de prêt immobilier est parfois moins intéressante qu’un rachat.

Le rachat de crédit immobilier : une possibilité en cas de refus de renégociation de la part de votre banque

Si une demande de renégociation de crédit immobilier n’a pas abouti, ou si le taux proposé n’est pas intéressant, il existe une autre solution. En effet, il est possible de se tourner vers la concurrence afin d’effectuer un rachat de crédit immobilier. Au départ, il s’avère plus couteux que la renégociation de crédit. Toutefois, le rachat de crédit immobilier peut permettre de réaliser des économies sur le coût total du crédit, en réduisant le taux d’intérêt et le coût de l’assurance, voire, si le client souhaite gagner davantage en trésorerie, en rééchelonnant la durée du prêt. Étant donné la baisse constante des taux des crédits immobiliers et suivant la date à laquelle a été souscrit le prêt, il peut être opportun d’avoir recours à ce type d’opération. Dans tous les cas, avant de signer l’avenant de renégociation, il est conseillé de rencontrer un intermédiaire afin de valider que l’opération est la bonne.

Point important : Le rachat de prêt immobilier ne doit pas être confondu avec le regroupement de crédits qui consiste à regrouper plusieurs crédits (prêts à la consommation, emprunts immobiliers, prêt revolving, dettes familiales, autres) en vue de disposer d’une seule et unique mensualité ; par la même occasion, il sera possible de demander une enveloppe supplémentaire pour des travaux ou pour une voiture par exemple.

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à prendre contact avec nous. Le rdv est gratuit et sans aucun engagement.

Share This